États-Unis : Joe Biden va reconnaître le génocide arménien

Source AFP
·1 min de lecture
En 2019, le Congrès américain avait reconnu le génocide arménien lors d'un vote symbolique.
En 2019, le Congrès américain avait reconnu le génocide arménien lors d'un vote symbolique.

Le génocide arménien est reconnu par plus d'une vingtaine de pays et de nombreux historiens, mais il est vigoureusement contesté par la Turquie. Joe Biden va devenir samedi 24 avril le premier président des États-Unis à reconnaître le génocide arménien, au lendemain d'un appel à son homologue turc Recep Tayyip Erdogan qui a mis en garde par avance contre toute volonté de soutenir ce qu'il a dénoncé comme un « mensonge ».

Une porte-parole du département d'État américain a évoqué vendredi une « annonce » attendue samedi sur le « génocide arménien », laissant peu de doutes sur la décision de Joe Biden, qui avait promis, avant son élection, de prendre l'initiative sur ce dossier. Au téléphone avec le président turc, le locataire de la Maison-Blanche a exprimé sa volonté de bâtir une « relation bilatérale constructive », selon le bref compte rendu américain qui évoque la nécessité d'une « gestion efficace des désaccords ».

Ankara a seulement souligné de son côté « le caractère stratégique de la relation bilatérale » et l'importance d'une « coopération plus étroite ». Joe Biden et Recep Tayyip Erdogan sont convenus de se rencontrer en juin, en marge du sommet de l'Otan à Bruxelles. Sans citer les États-Unis, le président turc avait dès jeudi adressé une mise en garde à peine voilée à Washington. Lors d'une réunion avec des conseillers, il a prévenu qu'il continuerait à « défendre la vérité contre ceux qui soutiennent le mensonge du soi-disant "génocide arménien [...] Lire la suite