Publicité

États-Unis: Joe Biden soulève un tollé en célébrant la journée de la visibilité transgenre

Comme chaque année, le président démocrate Joe Biden avait proclamé le 31 mars « journée de la visibilité transgenre ». Mais cette année, la date coïncidait aussi avec Pâques. Résultat : les républicains, Donald Trump en tête, lui tombent dessus.

Avec notre correspondante à New York, Loubna Anaki

C’est un hasard de calendrier que les républicains ont bien l’intention d’utiliser à leur avantage en cette année électorale. Normalement, depuis 2009, la journée internationale de la visibilité transgenre aux États-Unis a lieu le 31 mars. Et depuis son élection, Joe Biden publie à chaque fois une proclamation officielle.

Donc, jusqu’ici rien de nouveau. Mais cette année, le 31, c’était aussi le dimanche de Pâques. Il n’en a pas fallu plus pour que Donald Trump accuse Joe Biden d’être « un mauvais chrétien » qui s’attaque à la foi chrétienne en faisant la promotion de cette journée.

Pour le chef de la majorité républicaine à la Chambre des représentants, l’administration Biden aurait ainsi trahi l’esprit de Pâques. Mike Johnson ajoute que « le peuple Américain prend note ».

Fausse polémique

De son côté, la Maison Blanche a réaffirmé sa détermination à défendre les droits des personnes transgenres. Elle estime que ces accusations viennent « de politiciens qui cherchent à diviser le pays en utilisant la haine et un discours malhonnête ».


Lire la suite sur RFI