États-Unis : Joe Biden reconnaît officiellement le génocide arménien

Le génocide arménien a fait un million et demi de morts il y a 106 ans. Le président américain Joe Biden a choisi de reconnaître officiellement cette partie de l’histoire pour affirmer sa politique étrangère. Il en avait fait la promesse durant sa campagne électorale. "Les Américains honorent tous les Arméniens qui ont péri dans le génocide qui a commencé il y a 106 ans", indique un communiqué historique publié par la Maison Blanche. Des propos salués avec soulagement par les Arméniens, en ce jour de commémoration. "Les mots ne peuvent ni changer, ni réécrire l’histoire" En Turquie, le président Recep Tayyip Erdogan, prévenu vendredi 23 avril de la décision des Etats-Unis, a dénoncé la politisation par un pays tiers de ce débat. Le ministre des Affaires étrangères turc a lui fait savoir que la Turquie n’avait à recevoir de leçons de personne sur son histoire. "Les mots ne peuvent ni changer, ni réécrire l’histoire", a écrit sur Twitter l’homme politique. Depuis 106 ans désormais, les Arméniens se souviennent de ce génocide, reconnu officiellement par une vingtaine de pays seulement.