États-Unis : Joe Biden prêt à revenir sur le retrait militaire d'Allemagne ?

Source AFP
·1 min de lecture
Un soldat américain à l'entraînement dans le camp militaire de Grafenwoehr, dans le sud de l'Allemagne (photo d'illustration).
Un soldat américain à l'entraînement dans le camp militaire de Grafenwoehr, dans le sud de l'Allemagne (photo d'illustration).

Joe Biden et son équipe pourraient revenir sur plusieurs décisions prises par l'administration Trump durant le mandat du milliardaire. Parmi ces décisions, le retrait de 12 000 militaires américains d'Allemagne, annoncé le 29 juillet par l'ex-ministre de la Défense Mark Esper, limogé sans ménagement lundi par Donald Trump.

Des quelque 34 500 militaires actuellement déployés dans le pays, environ 6 400 doivent être rapatriés aux États-Unis, tandis que les 5 600 autres doivent être repositionnés dans d'autres pays de l'Otan, notamment la Belgique et l'Italie. Mais le nouveau président américain pourrait revenir, au moins partiellement, sur ce retrait.

« Nous réduisons nos forces parce qu'ils ne paient pas »

L'ex-numéro trois du Pentagone Michèle Flournoy, pressentie pour diriger le ministère de la Défense de la nouvelle administration, l'a même prédit à demi-mot lors d'une conférence en août. Questionnée sur ce projet de retrait lors du Aspen Security Forum, elle a souligné que « si on a une nouvelle administration, la première chose qu'elle fera sera de réexaminer la posture militaire dans le monde ». « J'espère que ce ne sera pas complètement mis en ?uvre, parce que je ne pense pas que ce soit dans l'intérêt stratégique des États-Unis et c'est très mauvais pour nos relations avec l'Alliance » atlantique, a-t-elle ajouté.

Lire aussi Phébé ? Pourquoi les États-Unis doivent cesser de dominer le monde

Mark Esper avait justifié ce redéploiement comme nécessaire str [...] Lire la suite