États-Unis : Joe Biden confronté à une crise migratoire

Des centaines d'enfants et d'adolescents sont entassés dans des boxes au Texas (Etats-Unis) comme des petits prisonniers. Les conditions dans ce centre pour jeunes migrants au Texas sont spartiates. Face à l'afflux de milliers de mineurs venus d'Amérique centrale, le gouvernement de Biden a dû se résoudre à rouvrir ses centres qu'il s'était juré de fermer. Une décision qui a provoqué la colère des élus démocrates et républicains. Kamala Harris chargée de trouver une solution avec les pays concernés En février, plus de 100 000 migrants en situation irrégulière ont été arrêtés à la frontière. Les Républicains accusent Joe Biden d'avoir créé un appel d'air en assouplissant les politiques migratoires, les mineurs ne sont plus expulsés. "Il y a deux manières de réduire le nombre d'enfants retenus dans des conditions inacceptables. La première, c'est de les emmener chez un parent vivant aux Etats-Unis. La deuxième, c'est de les mettre dans des endroits où ils sont en sécurité pendant qu'on examine leur cas", a déclaré Joe Biden, jeudi 25 mars. Joe Biden a confié le dossier à sa vice-présidente, Kamala Harris. Elle doit proposer des solutions financières aux pays concernés pour éviter que ces migrants ne prennent la route de l'exode.