Publicité

Aux États-Unis, Ivanka Trump prend ses distances au procès de son père pour fraudes

© Yuki Iwamura, AP

La fille de l'ancien président américain Donald Trump a témoigné sous serment mercredi au procès civil en cours à New York contre son père et ses deux frères. L'affaire, qui porte sur des accusations de fraudes au sein de l'empire immobilier familial, pourrait avoir des implications importantes pour la famille Trump.

Au procès civil pour fraudes financières contre Donald Trump, sa fille Ivanka a pris ses distances, mercredi 8 novembre, avec son rôle précis dans l'empire familial immobilier et au côté de son père, jurant sous serment ne pas se souvenir de négociations de prêts avantageux avec des banques dans les années 2010.

Ivanka Trump n'est pas poursuivie au civil dans cette affaire et avait quitté la holding Trump Organization en 2017 pour conseiller son père quand il est entré à la Maison Blanche – où il rêve de retourner le 20 janvier 2025.

Arrivée souriante et décontractée au palais de justice de Manhattan, Ivanka Trump a prêté serment devant la Cour suprême de l'État de New York (tribunal de première instance, NDLR), où ont déjà témoigné la semaine dernière et lundi ses frères Don Jr et Eric Trump et l'ancien président des États-Unis.

Ce procès n'est qu'une des premières épreuves judiciaires qui attendent Donald Trump. Il doit notamment comparaître à partir de mars 2024 devant la justice fédérale à Washington pour ses tentatives présumées d'inverser le résultat de l'élection de 2020.


Lire la suite sur FRANCE 24

Lire aussi:
États-Unis : la famille Trump au procès civil qui menace l’empire familial
Donald Trump condamné à une nouvelle amende pour ses propos à son procès civil à New York
Pour son procès civil, Trump retrouve Michael Cohen, son ancien "pitbull" devenu témoin à charge