États-Unis: indignation après la mort d'un homme noir plaqué au sol par des agents de sécurité

Un drame qui rappelle la mort de George Floyd et émeut les États-Unis. À Milwaukee (Wisconsin), Dvontaye Mitchell, un homme noir de 43 ans, est mort le 30 juin dernier après avoir été plaqué au sol par les agents de sécurité d'un hôtel.

Sur une vidéo filmée par un témoin, on peut voir la victime se débattre et crier "à l'aide" pendant que quatre hommes la maintiennent au sol, lui demandant de "rester calme". L'un d'eux semble la frapper avec un objet non-identifié, avant de lancer, en direction de la caméra: "Voilà ce qu'il se passe quand on entre dans les toilettes des femmes".

Dvontaye Mitchell, à qui des gestes de premiers secours ont été prodigués, a été déclaré mort peu à l'arrivée des policiers, selon la police de Milwaukee à CNN.

Le légiste évoque un "homicide"

Le bureau du médecin légiste a déclaré que la cause du décès était un homicide, ajoute la chaîne de télévision américaine. Les résultats d'une autopsie complète sont attendus.

La police, citée par l'agence de presse AP, rapporte que Dvontaye Mitchell avait "causé des troubles" dans l'hôtel et s'était battu avec des gardiens qui l'escortaient vers la sortie.

La famille de la victime et ses avocats ont affirmé ce mercredi 10 juillet avoir eu accès à la vidéosurveillance de l'hôtel. "Ce que j'ai vu aujourd'hui est dégoûtant. Cela me donne la nausée", a réagi DeAsia Harmon, la veuve de la victime. "Il a couru pour sauver sa vie. Il essayait de partir. Il a dit 'je m'en vais' et ils ne l'ont pas laissé partir", poursuit-elle, précisant que son compagnon était "en sang".

"La mort de M. Mitchell est une tragédie et nous adressons nos plus sincères condoléances à sa famille", a déclaré le procureur du comté de Milwaukee, John Chisholm, dans un communiqué ce mercredi.

Aimbridge Hospitality, la société qui gère l'hôtel Hyatt Regency où les faits ont eu lieu, indique que les agents mis en cause ont été suspendus et assure qu'ella aidera à "rendre compte des circonstances qui ont conduit à la mort de Dvontaye Mitchell".

L'avocat de George Floyd mobilisé

La famille de Dvontaye Mitchell est défendue par le médiatique Ben Crump, ardent défenseur des droits civiques connu pour avoir plaidé dans les affaires George Floyd en 2020 et Tyre Nichols en 2023.

L'avocat indique d'ailleurs dans un communiqué que les circonstances du drame "rappellent le meurtre de George Floyd", cet Afro-américain tué par un policier qui l'avait maintenu au sol en plaçant un genou sur sa nuque pendant plus de huit minutes.

"Nous exigeons une enquête approfondie et transparente sur les actions des agents de sécurité impliqués dans cet incident. Il est inacceptable que cette affaire ne fasse pas l'objet d'une enquête criminelle malgré l'issue fatale, que le médecin légiste considère comme un homicide. La lutte pour obtenir justice pour Dvontaye Mitchell ne fait que commencer, et nous ne nous arrêterons pas tant que les responsables n'auront pas à répondre de leurs actes", a promis Ben Crump.

Article original publié sur BFMTV.com