États-Unis : Hunter Biden reconnu coupable de détention illégale d'une arme à feu

Après deux semaines de débats, souvent en présence de la première dame et belle-mère de l'accusé, Jill Biden, les douze jurés ont reconnu coupage mardi le fils du président américain Joe Biden, Hunter Biden, de détention illégale d'arme à feu. Ce dernier était accusé d'avoir menti sur sa consommation de drogues lorsqu'il avait acheté en 2018 un revolver dans une armurerie.

C'est une condamnation qui pourrait peser dans la course présidentielle aux États-Unis. Le fils de Joe Biden, Hunter Biden, a été reconnu coupable mardi 11 juin par un tribunal pénal fédéral de détention illégale d'arme à feu en 2018, sur fond d'addictions aux drogues, en pleine campagne du président américain pour sa réélection.

L'annonce du verdict survient le jour où Joe Biden doit prononcer un discours sur la limitation de la prolifération des armes à feu, un fléau aux États-Unis.

Dans un communiqué, le président américain a fait savoir qu'il "accepterait l'issue" du procès et qu'il "continuerait à respecter la procédure judiciaire". La Maison Blanche a également fait savoir que Joe Biden se rendait mardi à Wilmington dans le Delaware, où vient de se conclure le procès.

Il s'agit de la première condamnation pénale contre un enfant d'un président en exercice.

Jusqu'à 25 ans de prison encourus

L'accusé, qui n'a pas témoigné, a plaidé non coupable.


Lire la suite sur FRANCE 24

Lire aussi:
Avec le procès d’Hunter Biden, la campagne présidentielle américaine s’enlise dans les tribunaux
Hunter Biden, le fils du président américain, en procès pour détention illégale d'arme
États-Unis : un ancien informateur du FBI accusé de mensonges contre Hunter Biden