États-Unis: Huawei de nouveau considéré comme une menace pour la sécurité nationale

·1 min de lecture

Washington continue de voir Huawei d'un - très - mauvais œil. Le régulateur américain des télécoms (FCC) a classé, vendredi 12 mars, Huawei parmi les entreprises chinoises d'équipements de télécommunications considérées comme une menace pour la sécurité nationale, douchant les espoirs d'un assouplissement des relations avec l'arrivée au pouvoir de Joe Biden.

La FCC estime que Huawei pose "un risque inacceptable" pour la sécurité nationale, de même que ZTE, Hytera Communications, Hangzhou Hikvision Digital Technology et Dahua Technology.

"Les Américains comptent plus que jamais sur nos réseaux pour travailler, aller à l'école ou accéder aux soins de santé, et nous devons avoir confiance en des communications sûres et sécurisées", a commenté dans le communiqué Jessica Rosenworcel, présidente par intérim de la FCC depuis que Joe Biden a pris ses fonctions en janvier.

"Cette liste donne la direction pour que, alors que la nouvelle génération de réseaux est construite à travers le pays, ils ne répètent pas les erreurs du passé et n'utilisent pas des équipements ou services qui constitueront une menace pour la sécurité nationale des États-Unis ou la sécurité et la sûreté des Américains", a-t-elle ajouté.

Cette décision, qui s'inscrit dans la lignée de celles prises par l'administration Trump, douche les espoirs du fondateur et patron de Huawei, Ren Zhengfei, qui avait appelé en février l'administration Biden à "une politique d'ouverture". Il s'était aussi voulu rassurant sur la "survie" (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

7 raisons de craindre un bond de l'inflation selon un professeur d’économie de Princeton
Covid-19 : Jean Castex se tient "prêt à tout moment à prendre des mesures" pour l'Ile-de-France
Covid-19 : les lieux clos et les repas, principaux vecteurs de contamination
Couvre-feu : ce nouveau motif qui vous permet de sortir après 18 heures
L’Italie bascule en confinement face à la nouvelle vague de Covid-19