États-Unis : un homme arrêté 46 ans après un double meurtre

Janice Pietropola et Lynn Seethaler avaient été sauvagement assassinées en 1973, en Viriginie

Grâce aux nouvelles techniques d’enquête, un suspect a été interpellé pour le meurtre de deux jeunes femmes en Virginie en 1973. L’homme est aujourd’hui âgé de 80 ans.


C’est un scénario digne d’une de ces séries de télévision qui font les délices des amateurs de police scientifique. 46 ans après les faits, un suspect a été interpellé pour un crime célèbre non élucidé aux États-Unis : un double meurtre, de deux jeunes femmes, en Virginie, en 1973.

Lundi, c’est un homme âgé de 80 ans, Ernest Broadnax, que les policiers new-yorkais ont arrêté. Il a été rattrapé par de nouvelles analyses sur des éléments de la scène de crime, où son ADN a été retrouvé. Si les enquêteurs n’avaient jamais refermé ce dossier, l’espoir était bien mince…

Le 30 juin 1973, les corps de Janice Pietropola et Lynn Seethaler, des amies toutes deux âgées de 19 ans, sont retrouvés dans un motel de Virginia Beach, où elles étaient en vacances. Les circonstances des meurtres sont insoutenables. L’auteur, entré dans les lieux en brisant une vitre, semble s’être acharné sur ses victimes : les deux jeunes femmes ont été étranglées, blessées par balle, et l’une d’elle, Lynn Seethaler, a eu la gorge tranchée par un tesson de bouteille de vin. Janice Pietropola a été violée.

Pas de piste sérieuse à l’époque

Quant au criminel, il s’est volatilisé. Sur place, rien ne permet de mettre les enquêteurs sur une piste sérieuse. Pas d’élément matériel, pas de témoignage… Jusqu’à cet incroyable rebondissement en 2018 grâce à l’utilisation de nouvelles techniques, plus efficaces.

« Les enquêteurs de notre unité de cold cases n’ont jamais baissé les bras au fil des années, surveillant les informations reçues et utilisant une technologie médico-légale avancée, déterminés à rendre justice aux victimes et à leurs familles », a déclaré mardi la police de Virginia Beach dans un communiqué. Les autorités n’ont pas souhaité dévoiler quels éléments ont permis de les mener au suspect.


LIRE AUSSI > Le crime ne paie pas… sauf à (...)

Lire la suite sur LeParisien.fr

Saisie record de 167 cornes de rhinocéros en Afrique du Sud
Paris : un appartement soufflé dans une explosion, au moins un blessé grave
Oise : elle poignarde à mort sa fille de 19 mois
Une plainte contre une élue ex-FN après un tweet sur l’attentat de Christchurch
Oise : une mère poignarde à mort son enfant