États-Unis : deux fusillades distinctes font 6 morts en Pennsylvanie et dans le Tennessee

Au moins six personnes sont décédées et 25 autres ont été blessées dans deux fusillades distinctes qui se sont tenues à Philadelphie, en Pennsylvanie, et à Chattanooga, dans le Tennessee, a indiqué dimanche la police.

Au moins six personnes sont mortes dans la nuit de samedi à dimanche 5 juin aux États-Unis au cours de nouvelles fusillades, s'ajoutant à une série de drames auxquels les élus peinent à répondre, car freinés par les réticences à réguler davantage le port d'armes.

À Philadelphie, dans le nord-est, des tireurs ont ouvert le feu sur la foule dans une rue bondée.

"Quatorze personnes (...) ont été touchées par des tirs et hospitalisées", a déclaré aux journalistes l'inspecteur de police D.F. Pace. "Trois de ces personnes, deux hommes et une femme, ont été déclarées mortes après leur arrivée dans les hôpitaux, atteintes de multiples blessures par balle".

Et à Chattanooga, dans le Tennessee (sud), deux personnes sont mortes par balles et une troisième a succombé après avoir été percutée par un véhicule lors d'une fusillade, selon la police locale.

"Plus d'un tireur était impliqué", a indiqué la cheffe de la police de Chattanooga, Celeste Murphy, à la presse.

Le pays est marqué par une flambée de violences par armes à feu, en particulier la tuerie dans une école au Texas le 24 mai (19 enfants et deux enseignantes tués). Depuis, plus d'une vingtaine de fusillades ont eu lieu, selon l'association Gun Violence Archive.

L'inspecteur Pace, à Philadelphie, a précisé aux médias locaux que les policiers allés sur place avaient "observé plusieurs tireurs ouvrant le feu sur la foule" dans la zone animée de South Street.

Selon lui, les policiers ont ouvert le feu sur l'un des tireurs qui a laissé tomber son arme et s'est enfui, mais l'on ne sait pas s'il a été touché.

D'après l'inspecteur Pace, deux armes semi-automatiques ont été retrouvées sur place, dont l'une avec un chargeur à grande capacité.

Un témoin, Eric Walsh, a décrit au Philadelphia Inquirer les gens fuyant la fusillade "avec des éclaboussures de sang sur des baskets blanches et des genoux écorchés, des coudes écorchés".

Quelque 393 millions d'armes à feu en circulation

Le président démocrate Joe Biden avait appelé jeudi le Congrès à restreindre les ventes de fusils d'assaut et fustigé les élus républicains qui s'y opposent, déplorant que "trop d'endroits du quotidien (soient) devenus des lieux de tuerie, des champs de bataille".

Le sénateur démocrate Chris Murphy travaille avec un groupe de parlementaires issus des deux grands partis américains sur des réformes, une tâche ardue car les républicains rejettent quasi systématiquement la plupart des mesures destinées à réguler les armes.

Chris Murphy a dit dimanche que le groupe espérait élaborer une série de lois qui pourrait avoir le soutien d'au moins dix républicains, en plus de l'accord attendu de presque tous les démocrates.

"Je pense que la possibilité de succès est meilleure que jamais", a-t-il déclaré à CNN. "Mais je pense que les conséquences d'un échec pour toute notre démocratie sont plus importantes que jamais".

Les mesures en cours d'élaboration comprendraient probablement, selon lui, "un investissement important dans la santé mentale, des fonds pour la sécurité des écoles et quelques changements modestes mais forts dans les lois sur les armes à feu", y compris une expansion des vérifications des antécédents pour les achats d'armes à feu.

Selon un sondage de CBS News, une majorité d'Américains se disent favorables à un durcissement des règles sur la possession d'armes, 81 % disant par exemple être pour une vérification des antécédents pour tous les acheteurs potentiels. Mais, d'après ce sondage, ils jugent que le passage de telles restrictions est notamment entravé par l'inaction des politiques.

Face à la répétition des violences, Joe Biden a encore dit "assez" dimanche.

"Au Texas, vous pouvez avoir 18 ans et acheter une arme d'assaut - même si vous ne pouvez pas acheter de pistolet avant d'avoir 21 ans. Si nous ne pouvons pas interdire les armes d'assaut comme nous le devrions, nous devons au moins augmenter l'âge pour acheter des armes d'assaut à 21 ans", a-t-il tweeté.

Aux États-Unis, 393 millions d'armes à feu – plus que la population – circulaient en 2020.

Outre la tuerie du Texas, une série de fusillades meurtrières se sont produites récemment. Le 14 mai, un homme blanc se définissant comme "raciste" et "antisémite" a ainsi tué dix personnes noires dans un supermarché de Buffalo, à la frontière entre les États-Unis et le Canada.

Et quatre personnes ont été tuées lors d'une fusillade dans un hôpital de Tulsa (Oklahoma). Le tireur visait le médecin qui l'avait opéré du dos et qu'il jugeait responsable de ses douleurs, selon la police.

Avec AFP

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles