États-Unis: le fils du président, Hunter Biden, reconnu coupable de détention illégale d’arme

Hunter Biden, le fils de l’actuel président américain Joe Biden, a été reconnu coupable mardi 11 juin de détention illégale d’arme à feu, une détention qui serait illicite car il était usager de drogues. C’est ce qu’a décidé le jury du tribunal fédéral de Wilmington, dans le Delaware, l’État de la famille Biden. Le verdict a été annoncé en pleine campagne du président américain pour sa réélection.

La famille Biden était présente tout au long du procès : Hunter Biden est d’ailleurs ressorti du tribunal main dans la main avec son épouse Melissa et sa mère Jill Biden. Les témoins présents dans la salle d’audience ont vu le fils du président écouter le verdict sans émotion particulière, avant de remercier ses avocats.

Hunter Biden est donc reconnu coupable de trois chefs d’accusation. Il est notamment coupable d’avoir menti à deux reprises, en affirmant ne pas être dépendant aux drogues dans un formulaire nécessaire à l’achat de l’arme en 2018. Pendant le procès, sa consommation de stupéfiants, et en particulier de crack, a été détaillée par ses proches, par son ex-femme et son ex-petite amie. Il a également été reconnu coupable de cette détention d’armes elle-même.

C’est également la première condamnation au pénal du fils d’un président en exercice. Joe Biden a aussitôt réagi par un communiqué, redisant qu'il « accepterait la conclusion de cette affaire » et qu'il « respecterait la procédure judiciaire ». Cela alors que Hunter envisage de faire appel, écrit-il.


Lire la suite sur RFI