États-Unis : la Fed continue d’augmenter ses taux face à l’inflation

Le taux directeur de la banque centrale américaine se situe désormais entre 3,75 et 4 %.  - Credit:ROBERT SCHMIEGELT/GEISLER-FOTOPR / Geisler-Fotopress / dpa Picture-Alliance via AFP
Le taux directeur de la banque centrale américaine se situe désormais entre 3,75 et 4 %. - Credit:ROBERT SCHMIEGELT/GEISLER-FOTOPR / Geisler-Fotopress / dpa Picture-Alliance via AFP

La nouvelle hausse décidée par la Fed mercredi 2 novembre place désormais ses taux au plus haut niveau depuis la crise de 2008, soit depuis 15 ans. La banque centrale américaine a relevé son taux directeur de 0,75 point, qui se situe désormais entre 3,75 et 4 %. Fermement décidée à juguler l'inflation, la Fed compte bien continuer d'augmenter son taux directeur, et ce malgré la menace de récession qui plane sur les États-Unis.

Les responsables de l'institution disent anticiper « que de nouvelles hausses des taux seront appropriées », selon un communiqué de presse publié à l'issue de deux jours de réunion. Ils indiquent cependant que les effets sur l'économie des relèvements déjà effectués depuis le mois de mars devront être pris en compte pour établir le rythme des hausses qui seront décidées lors des prochaines réunions. Cela pourrait signaler des hausses moins rapides dans les mois à venir. Il faut en effet des mois pour que ces décisions de la Fed aient un effet sur l'économie.

La sixième hausse d'affilée depuis mars 2022

L'inflation, ainsi, était encore en septembre de 6,2 % sur un an, proche de ses plus hauts niveaux depuis plus de 40 ans, selon l'indice PCE privilégié par la Fed, dont l'objectif est de la ramener à 2 %. Une autre mesure, l'indice CPI, qui fait référence notamment pour l'indexation des retraites, a montré une hausse des prix de 8,2 % sur un an en septembre.

La hausse du taux directeur décidée mercredi est la sixième d'affilée depuis le mo [...] Lire la suite