États-Unis: le FBI met un nom sur "la Dame des dunes", retrouvée assassinée sur une plage en 1974

Le FBI a diffusé un avis de recherche de la victime avec quatre photos d'époque de la victime en noir et blanc ou au ton sépia - AFP
Le FBI a diffusé un avis de recherche de la victime avec quatre photos d'époque de la victime en noir et blanc ou au ton sépia - AFP

Près d'un demi-siècle après, le FBI et la justice américaine sont parvenus à identifier et à donner un nom à une femme qui avait été découverte tuée, les mains coupées, sur une plage de la côte est des États-Unis en 1974, et dont le meurtrier n'a jamais été retrouvé.

Celle qui était devenue la mystérieuse "Dame des dunes" a été identifiée comme Ruth Marie Terry, une femme originaire de l'Etat du Tennessee qui avait 37 ans au moment de sa mort, a annoncé la police fédérale américaine lors d'une conférence de presse près de Boston, dans l'Etat du Massachusetts.

"Ruth était une fille, une soeur, une tante, une épouse, une mère", a affirmé l'agent spécial du FBI pour la région de Boston, Joe Bonavolonta, en demandant à quiconque détenait "la moindre information" sur cette affaire de la transmettre aux autorités.

Des années d'enquête

Ruth Marie Terry avait été retrouvée morte le 26 juillet 1974, son corps dénudé gisant dans les dunes, sur une plage de Provincetown au Cape Cod, une bande de terre dans l'océan Atlantique prisée des estivants.

Selon les investigations de l'époque, elle avait été tuée d'un coup à la tête, probablement plusieurs semaines auparavant. Ses mains étaient manquantes, "vraisemblablement coupées par son meurtrier pour qu'elle ne puisse pas être identifiée par ses empreintes digitales, et sa tête était quasiment coupée du corps", a ajouté Joe Bonavolonta. Aucune arme n'avait été retrouvée près de la victime.

Selon le FBI, les autorités avaient échoué à identifier la victime malgré des enquêtes de voisinage, l'étude de "milliers" de dossiers de personnes disparues, des techniques de "reconstitution faciale" et de portraits-robots, et plusieurs exhumations du corps.

Finalement, c'est grâce aux techniques dites de généalogie génétique, qui combine la recherche ADN et généalogique, que le FBI a mis fin au mystère.

Article original publié sur BFMTV.com