États-Unis : le FBI anticipe de potentielles actions de groupes armés d'extrême-droite

Les États-Unis sont sous tension. Le FBI s’attend à des manifestations de groupes armés d’ici au 20 janvier, date de l’investiture du nouveau président, Joe Biden. La ville de Washington est donc placée en état d’urgence. La menace est prise au sérieux, une semaine après l’assaut du Capitole, survenu mercredi 6 janvier. Mardi 12 janvier au matin, pourtant, Donald Trump a fait une apparition publique devant la Maison-Blanche, devant une centaine de supporters. "Nous ne voulons pas de violence, jamais de violence", a-t-il déclaré.Des actions de groupes d’extrême-droite Concernant la procédure de destitution lancée contre lui, Donald Trump a évoqué "la plus grande chasse aux sorcières de l’histoire politique". "C’est ridicule et cela provoque une immense colère", d’après lui. Pour le FBI, cette colère pourrait menacer toute l’Amérique. Plus précisément, l’organisme s’attend à des actions de groupes d’extrême-droite.