États-Unis: face aux divisions démocrates, Joe Biden va à la rencontre du Congrès

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Les négociations autour du programme économique du président américain Joe Biden vont recommencer entre démocrates. Il est pour l’instant bloqué par les divergences dans le groupe. Le président est venu lui-même au Congrès ce vendredi 2 octobre pour faire baisser la pression et indiquer la voie à suivre.

Avec notre correspondant à Washington, Guillaume Naudin

Cela a dû rappeler des souvenirs au président Biden. Élu pendant plus de trente ans au Congrès, Joe Biden est venu retrouver des murs et des élus qu’il connait bien. Le président a endossé un rôle qu’il apprécie, celui de facilitateur avec trois messages.

Apaiser les tensions dans le camp démocrate

Le premier est adressé à l'aile gauche de son parti. Il est d’accord avec les libéraux : le plan d’infrastructure à 1200 milliards de dollars doit aller de pair avec le plan de réconciliation pour les dépenses sociales.

Le deuxième, pour tout le monde : après des jours de négociations intenses pour parvenir à un vote dans les délais imparti, c’est qu’il n’y a plus de date limite. « On va le faire, peu importe quand, que ce soit dans 6 heures, 6 jours ou 6 semaines, on va le faire », insiste le président américain Joe Biden.

Le troisième message, il est pour les sénateurs centristes qui parlent de 1 500 milliards de dollars de dépenses sociales comme un maximum : la facture va effectivement devoir baisser par rapport à 3 500 milliards exigés par la gauche du parti. Autrement dit : le rapport de force est établi et la négociation doit maintenant commencer.

►À lire aussi : Revue de presse des Amériques - Bataille fratricide entre démocrates à Washington

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles