États-Unis: une erreur d'écriture coûte cher à la banque américaine Citigroup

·2 min de lecture

Appuyer sur la touche envoi peut virer au cauchemar… La grande banque américaine Citigroup en fait les frais. Elle perd un jugement à 500 millions de dollars versés par erreur à des fonds d’investissement. En août 2020, la banque a commis la bourde de transférer 900 millions de dollars à plusieurs créanciers. Un juge new yorkais vient d’estimer qu’ils ne sont pas obligés de rembourser les sommes illégitimement perçues.

L’erreur d’écriture concerne un prêt de 900 millions de dollars, accordé au fabricant de cosmétique Revlon, pour le rachat en 2016 de son concurrent Elizabeth Arden. La banque Citigroup qui gère ce prêt, a versé par erreur aux créanciers l’intégralité du prêt. En réalité, la banque voulait simplement les rémunérer au titre des bénéfices des intérêts d’un montant de 7,8 millions de dollars.

Bévue

Citigroup, qui s’est rapidement aperçue de sa bévue, a demandé aux bénéficiaires de rembourser les sommes perçues. La banque n’a, pour le moment, récupéré que 400 millions de dollars, et se bat aujourd’hui contre dix fonds d’investissement qui refusent de le faire. Ces derniers se disent de bonne foi, persuadés que ces sommes correspondaient à un remboursement anticipé de leur prêt.

Contrairement à la loi américaine qui plaide pour un remboursement des sommes perçues à tort, la cour de New York, où réside le siège de Revlon, juge que le bénéficiaire d’une erreur comptable peut garder l’argent à condition qu’il n’ait pas communiqué de fausses informations et qu’il n’ait pas été immédiatement informé par l’expéditeur de l’erreur.

Coup dur

Citigroup qui entend récupérer les 500 millions manquants doit faire appel. Le verdict est un coup dur pour la banque qui s’est vu infliger il y a quatre mois une amende de 400 millions de dollars par les autorités américaines qui lui reprochent des failles dans sa gestion des risques.

À lire aussi : Malgré la pandémie, les banques américaines affichent des résultats insolents