États-Unis : enquête sur une possible attaque aux ondes près de la Maison-Blanche

·1 min de lecture

Des responsables de la sécurité nationale à la Maison-Blanche auraient-ils été victimes d'attaques aux ondes sonores ? C'est un scénario de science-fiction sur lequel enquête le FBI, alors qu'un haut responsable de la présidence américaine pourrait avoir été victime d'une nouvelle arme étonnante lors d'une promenade à Washington.

>> Retrouvez Europe soir en replay et en podcast ici

Plusieurs cas similaires à Cuba et en Chine

Au parc de l’Ellipse, situé au sud de la Maison-Blanche - et donc extrêmement fréquenté par le personnel de la présidence -, un responsable du Conseil national de sécurité a fait une étrange expérience, en novembre dernier, juste après les élections. Un sifflement s'est mis à résonner dans ses oreilles et sa boîte crânienne, se transformant rapidement en une série de bourdonnements s'amplifiant jusqu'à en devenir insupportables. 

Le responsable s'effondre, perd l'équilibre, en proie à des vertiges et des maux de tête. Les jours qui suivent, de nouveaux symptômes s'ajoutent à la liste : acouphènes, troubles du sommeil, fort ralentissement cognitif...

Les agents du Secret service, qui sont chargés de la sécurité de la Maison-Blanche, se souviennent d’un étrange précédent. En 2016, à Cuba, 21 diplomates américains avaient présenté exactement les mêmes symptômes. L'année suivante, du personnel diplomatique à Canton, en Chine, étaient eux aussi frappés par ce même mal mystérieux. Une série d'épisodes qui ont mené à l'ouverture d'une enquête, menée par les...


Lire la suite sur Europe1