États-Unis : un enfant « pirate » le compte Twitter du commandement nucléaire

Source AFP
·1 min de lecture
Le responsable de Stratcom a laissé son fils accéder au compte Twitter de l'organisation (illustration).

Un mystérieux message est apparu dimanche sur le compte du commandement chargé du contrôle militaire de l'ensemble de l'arsenal nucléaire américain.

Le télétravail en période de pandémie a donné lieu à de nombreuses situations insolites, notamment lorsque des enfants se sont emparés de l'outil de travail de leurs parents. Et ce genre de situation peut se retrouver même dans les hautes sphères de l'armée américaine. Code nucléaire ? Piratage du Pentagone ? Complot ? Un tweet sibyllin, composé de marques de ponctuation et d'une succession de lettres, publié par le compte Twitter du commandement stratégique de l'armée américaine, a semé la confusion.

« ; l ;;gmlxzssaw, », ont pu lire les internautes dimanche sur le compte officiel du commandement chargé du contrôle militaire de l'ensemble de l'arsenal nucléaire américain (Stratcom), avant que le tweet ne soit supprimé. Quelques caractères mystérieux au milieu des images d'avions de chasse et de sous-marins nucléaires.

Un ordinateur laissé sans surveillance

N'en déplaise aux amateurs de cryptographie, le message mystérieux était simplement du charabia, rédigé par un enfant s'étant emparé du compte Twitter de l'armée pendant quelques minutes, a déclaré le Stratcom à un journaliste du média américain Daily Dot.

« Le responsable du compte Twitter du commandement militaire, qui était en télétravail, a laissé le compte ouvert et sans surveillance quelques instants. Son jeune enfant a profité de la situation et s'est mis à jouer avec le clavier et, a malheureusement, et sans s'en rendre compte, publié le tweet », a détaillé un porte-parole du Stratcom dans un commun [...] 

Lire la suite

Ce contenu peut également vous intéresser :