États-Unis : Donald Trump sort du silence sur le vaccin contre le coronavirus

C’est une prise de parole publique qui était scrutée dans tout un pays. Donald Trump s’est adressé aux Américains vendredi 13 novembre mais n’a pas souhaité réagir aux résultats de l'élection présidentielle. Il a préféré se concentrer sur l'arrivée prochaine d’un vaccin contre le coronavirus, une avancée dont un laboratoire américain est à l’origine. Il pourrait y avoir des "millions" de doses disponibles dans "quelques semaines", rapporte le journaliste Loïc de la Mornais en duplex depuis Washington. Qui sera vacciné en priorité ? L’arrivée prochaine d’un vaccin contre le coronavirus devrait se faire progressivement aux États-Unis. Loïc de la Mornais explique que les personnes qui vont disposer en priorité du médicament sont "les travailleurs en première ligne, c’est-à-dire notamment le personnel hospitalier", puis les Américains ayant déjà des problèmes de santé. Le reste de la population pourrait ensuite être vaccinée, mais pas avant avril ou mai 2021.