États-Unis : Donald Trump privé de son compte Twitter

Pendant 4 ans, Twitter a offert au président américain sa meilleure tribune. Donald Trump a parfois publié jusqu’à 200 tweets par jour à ses 90 millions d’abonnés. Mais il vient finalement de se faire couper la chique. Trump a définitivement été banni de son réseau social favori dans la nuit du vendredi 8 au samedi 9 janvier. Et il promet des représailles : "Nous ne serons pas réduits au silence", assure le 45e président des États-Unis. Le Capitole, élément déclencheur Depuis l’invasion du Capitole, la pression devenait trop forte sur les réseaux sociaux américains qui s’étaient toujours refusés jusque-là à être des arbitres de la vérité. Le mandat de Donald Trump aura fait changer les lignes. Sur Twitter, le président américain avait déjà reçu plusieurs avertissements avant d’être banni définitivement. Il est désormais privé de sa tribune numérique favorite. Mais il riposte encore en annonçant vouloir créer sa propre plateforme pour communiquer.