Publicité

États-Unis: Donald Trump ne garantit pas la sécurité de l'Otan et promet des expulsions de migrants

Donald Trump a menacé, en cas de réélection, de ne plus garantir la protection de l'Otan face à la Russie et a promis une vague massive d'expulsions à la frontière, lors d'un meeting, samedi 10 février, en Caroline du Sud.

L'ancien président américain Donald Trump reproche régulièrement à ses alliés de l'Organisation du traité de l'Atlantique nord (Otan) de ne pas financer suffisamment l'institution de défense commune. Lors d'un meeting, en Caroline du Sud, Donald Trump a rapporté une conversation avec un des chefs d'État de l'Otan, sans le nommer : « Un des présidents d'un gros pays s'est levé et a dit : "Eh bien, monsieur, si on ne paie pas et qu'on est attaqué par la Russie, est-ce que vous nous protégerez ?" », raconte le milliardaire avant de révéler sa réponse : « Non, je ne vous protègerais pas. En fait, je les encouragerai à vous faire ce qu'ils veulent. Vous devez payer vos dettes. »

Ces propos sont « imprudents », a déclaré, dimanche 11 février à la mi-journée, le président du Conseil européen Charles Michel. « L'Alliance transatlantique soutient la sécurité et la prospérité des Américains, des Canadiens et des Européens depuis 75 ans », a affirmé Charles Michel sur X.

Suggérer que les alliés de l'Organisation du traité de l'Atlantique Nord (Otan) pourraient manquer à leur obligation de protection sape les fondements de l'alliance et met en danger les militaires américains et européens, a déclaré dimanche Jens Stoltenberg, patron de l'Otan, dans un communiqué.

(Avec AFP)


Lire la suite sur RFI