États-Unis : pour Donald Trump, Joe Biden est un « ennemi de l'État »

© (REUTERS/Andrew Kelly)

Donald Trump a annoncé la couleur : selon lui Joe Biden est un « ennemi de l'Etat ». C’est dans cette ambiance tendue que vont se dérouler les élections de mi-mandat, un scrutin crucial aux États-Unis. Samedi 3 septembre, l'ex-président américain a répondu aux attaques de Joe Biden, qui l'avait qualifié de « menace pour les fondations même de (la) République » lors d'un meeting à Philadelphie. Donald Trump était venu à Wilkes-Barre, une petite localité proche de Scranton, la ville natale de Joe Biden, pour soutenir des candidats républicains aux prochaines élections de mi-mandat qui se tiendront le 8 novembre.

Mais dans cet État clé de Pennsylvanie, son successeur à la Maison Blanche l'avait précédé cette semaine et accusé de représenter, avec « les républicains MAGA » (Make america great again), « un extrémisme qui menace les fondations mêmes de notre République ». À Philadelphie, berceau des États-Unis, Joe Biden avait également appelé à sauver « l'âme de l'Amérique », pointant ceux qui « ne respectent pas la Constitution », « ne croient pas à l'État de droit » et « ne reconnaissent pas la volonté du peuple ».

Pour Trump, Biden est le pire président des Etats-Unis

« C'est lui (Joe Biden), l'ennemi de l'État », a rétorqué Donald Trump, dénonçant « le discours le plus vicieux, haineux et diviseur jamais prononcé par un président américain ». « Son discours n'était que haine et colère », a assuré l’ancien président des États-Unis, qui envisage de se représenter en 2024. Trump...


Lire la suite sur LeJDD