Publicité

Aux États-Unis, Donald Trump demande à la Cour suprême de statuer sur son immunité

Alors qu'une cour d'appel fédérale a écarté l'immunité pénale invoquée par Donald Trump pour éviter un procès sur sa tentative d'annulation des résultats de l'élection présidentielle de 2020, l'ancien président américain a demandé lundi à la Cour suprême de trancher.

Donald Trump a demandé lundi 12 février à la Cour suprême des États-Unis de suspendre une décision d'appel déniant à l'ex-président républicain toute immunité pénale.

Une cour d'appel fédérale américaine avait écarté le 6 février l'immunité pénale invoquée par Donald Trump, rouvrant la voie à son procès à Washington pour tentative d'inverser illégalement les résultats de l'élection de 2020. Tous les actes de procédure dans ce dossier pénal avaient été suspendus en raison de l'appel, conduisant la juge Tanya Chutkan, qui présidera les débats, à annoncer le report du procès, initialement prévu à partir du 4 mars. La décision d'appel devait entrer en vigueur lundi, sauf en cas de recours devant la Cour suprême.

"Immunité absolue"

Dans ce recours, les avocats de Donald Trump réclament l'annulation de la décision d'appel. Ils demandent également à la Cour suprême, en attendant qu'elle accepte ou non de se saisir de ce recours, de la suspendre.

La défense de Donald Trump revendiquait une "immunité absolue" pour ses actes commis alors qu'il était à la Maison Blanche.

Avec AFP


Lire la suite sur FRANCE 24

Lire aussi:
La Cour suprême américaine se saisit de la question de l'inéligibilité de Donald Trump