États-Unis : Donald Trump concède à demi-mot sa défaite

C’est un premier élément de langage qui n’a échappé à personne. Lors d’une conférence de presse vendredi 13 novembre, Donald Trump a laissé supposer qu’il reconnaissait ne plus être président des États-Unis, alors qu’il conteste le résultat de l’élection depuis plusieurs jours. Interrogé sur un possible confinement instauré prochainement dans le pays, il a assuré que , s’il ne savait pas si ça aurait lieu, son administration n’en instaurera pas. Cela pourrait donc arriver mais sous l’égide de Joe Biden, son opposant victorieux et élu. Un enjeu économique Si Donald Trump n’a toujours pas reconnu clairement et publiquement sa défaite à l’élection, c’est en partie pour des raisons économiques. "La campagne de Donald Trump l'a quasiment ruinée, il continue d'entretenir un peu le suspens auprès de ses supporters, afin de continuer de percevoir de l’argent. Il fait toujours campagne pour avoir des dons", indique le journaliste Loïc de la Mornais en duplex depuis Washington.