États-Unis. Des dizaines d’émeutiers du Capitole étaient surveillés pour risque terroriste

Courrier international (Paris)
·1 min de lecture

Alors que les arrestations liées à l’assaut du 6 janvier contre le Capitole se multiplient, le Washington Post révèle que des dizaines de manifestants pro-Trump étaient sur une liste de surveillance du FBI pour terrorisme. La plupart sont des suprémacistes blancs.

Selon des sources interrogées par le Washington Post et familières avec l’enquête du FBI dans ce dossier, “la plupart des personnes sur la liste de surveillance présentes à Washington ce jour-là sont des suprémacistes blancs présumés, dont la conduite passée a tellement alarmé les enquêteurs que leurs noms avaient déjà été saisis dans la base de données nationale de dépistage du terrorisme”.

D’anciens et d’actuels responsables de la sécurité intérieure ont confié au journal que “la présence en un seul endroit de tant d’individus ainsi fichés est un autre exemple de l’échec des services de renseignements qui a précédé l’attaque mortelle de la semaine dernière, qui a poussé les législateurs à s’enfuir pour sauver leur vie”.

À lire aussi: Extrême droite. Ces élus républicains de plus en plus radicaux qui siègent au Congrès de Washington

Ces révélations surviennent après la publication d’un autre article de l’influent quotidien. Ce dernier raconte l’échec du FBI à intervenir malgré un rapport interne faisant état de discussions en ligne au sujet d’une attaque contre le Congrès. Le Washington Post est d’avis que ces divulgations

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :