États-Unis: d'ex-Démocrates et Républicains lancent un nouveau parti, avec 2024 en ligne de mire

Andrew Yang, à New York le 11 avril 2022 - Monica Schipper / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / Getty Images via AFP
Andrew Yang, à New York le 11 avril 2022 - Monica Schipper / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / Getty Images via AFP

"Nous en avons assez d'entendre parler d'une troisième voie. Donc nous fusionnons nos organisations nationales, qui sont à gauche, à droite et au centre, pour construire la rampe de lancement d'un nouveau parti politique appelé 'Forward'." Dans une tribune publiée sur le site du Washington Post, Andrew Yang, entrepreneur et ancien candidat à la primaire démocrate en 2020, annonce la création d'une nouvelle formation politique aux États-Unis.

Deux ans avant l'élection présidentielle de 2024, pour laquelle Joe Biden semble mal embarqué et ce alors que Donald Trump pourrait représenter les Républicains, ce nouveau parti, qui ne se prétend "ni à droite, ni à gauche", veut être une "alternative pour le peuple américain."

Une rhétorique proche de celle d'En Marche

Concrètement, le parti centriste-libéral d'Andrew Yang (Forward Party) fusionne avec deux autres petites organisations (Serve America Movement et Renew America Movement), dont les membres sont principalement d'anciens du parti Démocrate ou Républicain.

Dans leur déclaration commune, les fondateurs du "Forward Party" dénoncent les comportements de "l'extrême gauche et de l'extrême droite." Ils reprennent la même rhétorique qu'En Marche à sa fondation par Emmanuel Macron sur le dépassement des clivages, estimant que les États-Unis ont besoin d'une "nouvelle majorité basée sur la modération et du bon-sens."

Auprès de l'agence de presse Reuters, plusieurs analystes de la vie politique américaine estiment toutefois qu'il sera surement impossible pour le "Forward Party" de s'imposer comme force politique importante aux Etats-Unis.

Et ce à cause du système électoral du pays, où les principales élections se font au suffrage universel indirect à un tour. Au fil des années, le parti Démocrate et le parti Républicain n'ont donc jamais été renversés par un troisième parti "indépendant", comme le parti libertarien.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles