États-Unis : un policier tué au Capitole, le suspect abattu

Source AFP
·1 min de lecture
Deux policiers ont été renversés par une voiture aux abords du Capitole vendredi. L'un d'entre eux est décédé. La piste terroriste n'est pas privilégiée.
Deux policiers ont été renversés par une voiture aux abords du Capitole vendredi. L'un d'entre eux est décédé. La piste terroriste n'est pas privilégiée.

Trois mois après l'assaut meurtrier du Capitole, un policier est mort et un autre a été blessé devant le siège du Congrès américain à Washington lorsqu'un suspect leur a foncé dessus en voiture, avant de brandir un couteau et d'être tué. L'attaque ne paraît pas liée au « terrorisme », a précisé la police. Les élus du Congrès sont en vacances parlementaires cette semaine, mais certains membres de leurs équipes, des employés du Congrès, et des journalistes, étaient présents lors de ces faits, survenus en début d'après-midi.

Tenant des boucliers, des militaires de la Garde nationale, déployée au Capitole depuis l'attaque du 6 janvier, se sont précipités depuis les immeubles de bureaux parlementaires à proximité vers le Capitole. D'autres se sont placés près de barrages de police qui bloquaient la route. Des images de télévision ont montré un véhicule bleu écrasé contre une barrière de police dans la rue, et des blessés transportés dans des ambulances.

C'est avec la voix brisée par l'émotion que la cheffe de la police du Capitole a annoncé la mort de son agent, William Evans, qui travaillait dans ses services depuis 18 ans. « La police du Capitole traverse une période extrêmement difficile depuis les événements du 6 janvier », a-t-elle confié. La police n'a pas révélé l'identité du suspect, mais les médias américains ont affirmé qu'il s'agissait de Noah Green, un jeune homme noir âgé de 25 ans. De son côté, le président américain Joe Biden s'est dit « dévasté [...] Lire la suite