États-Unis : les dessous de la "Grande démission"

·1 min de lecture

Les économistes l'appellent "la Grande démission" ("Great Resignation") : une vague sans précédent de travailleurs ayant quitté leur emploi aux États-Unis depuis le début de la pandémie de Covid-19. Soit 4,5 millions de personnes en novembre 2021, un nombre jamais enregistré par le ministère du Travail en 20 ans. Le secteur le plus touché est celui de l'hôtellerie et de la restauration, suivi par ceux des loisirs, de la vente au détail et de la santé. Par ailleurs, de vastes mouvements de grève ont eu lieu dans plusieurs grandes entreprises américaines pour réclamer plus d'avantages sociaux. Le rapport de force entre patrons et employés semble s'inverser. Que se passe-t-il au pays du capitalisme ? Un reportage de Fanny Allard.


Lire la suite

Lire aussi:
Aux États-Unis, le mystère de la “Grande démission” de millions d'Américains
Canada : le Québec vit une pénurie de main d'oeuvre sans précédent
Energie, emploi, retraites : Emmanuel Macron dévoile ses priorités économiques post-pandémie

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles