Les États-Unis détruisent une nouvelle fois des drones et des missiles antinavire houthis

Les États-Unis ont frappé ce lundi 18 mars des drones, des systèmes de missiles antinavire et des conteneurs de stockage d'armes appartenant aux rebelles houthis au Yémen, a annoncé le Commandement militaire américain pour le Moyen-Orient (Centcom).

Les forces américaines ont "détruit sept missiles antinavire, trois drones, et trois conteneurs de stockage d'armes dans les zones du Yémen contrôlées par les Houthis", selon un message publié lundi par le Centcom sur le réseau social X.

Des attaques de navires liés à Israël

Les drones et les systèmes de missiles présentaient "une menace imminente" pour les navires marchands et les bateaux de guerre américains, précise, comme à chaque frappe américaine, le Centcom.

Les Houthis, soutenus par l'Iran, mènent depuis novembre des attaques de navires qu'ils estiment liés à Israël.

Ils affirment agir en solidarité avec les Palestiniens dans la bande de Gaza, où Israël mène une guerre sanglante contre le Hamas en représailles à l'attaque sans précédent de ce mouvement islamiste palestinien sur le sol israélien le 7 octobre.

Face aux attaques houthies, les États-Unis, soutien d'Israël, ont mis en place en décembre une force multinationale de protection maritime en mer Rouge et lancé, avec l'aide du Royaume-Uni, des frappes au Yémen contre les Houthis. Ces derniers ont depuis élargi leurs attaques à des navires liés aux États-Unis ou au Royaume-Uni.

Article original publié sur BFMTV.com