États-Unis : les démocrates conservent la majorité au Sénat

MANDEL NGAN / AFP

La victoire de Mme Cortez Masto, annoncée samedi soir par l’agence Associated Press et les chaînes de télévision américaines, marque “un moment décisif dans ces élections de mi-mandat exceptionnelles, qui ont vu les démocrates défier les modèles historiques et les pronostics de défaite majeure”, observe The New York Times.

Après dépouillement de 97 % des bulletins de vote, Mme Cortez Masto – qui briguait un second mandat – bénéficiait samedi soir d’une avance de quelques milliers de voix et d’un demi-point sur son adversaire, suffisante pour rendre sa victoire inéluctable.

Les démocrates disposent désormais des 50 sièges nécessaires pour conserver le contrôle du Sénat – la Constitution donnant à la vice-présidente Kamala Harris le pouvoir de faire pencher la balance en cas d’égalité. Le parti de Joe Biden pourrait même encore renforcer sa majorité en remportant le siège de Géorgie, qui fera l’objet d’un second tour le 6 décembre, aucun des deux candidats n’ayant atteint la barre des 50 %.

“Soulagement”

“Pour Joe Biden, c’est un soulagement”, analyse Le Temps. “Garder la mainmise sur le Sénat est crucial, notamment pour confirmer des nominations de juges ou de responsables au sein de son administration”. Et s’emparer du siège de Géorgie “ne serait pas un luxe : Joe Biden a jusqu’ici eu plusieurs projets de lois bloqués à cause d’opposants de son propre camp”, rappelle le quotidien suisse.

The Guardian insiste sur l’exploit électoral peu ordinaire réalisé par le président américain, qui partait avec le handicap “d’une popularité en berne” et “d’un électorat frappé de plein fouet par une inflation au plus haut”. Les démocrates ont également “fait mentir les précédents historiques, le parti au pouvoir à la Maison-Blanche enregistrant souvent de lourdes défaites aux élections de mi-mandat”.

Depuis Phnom Penh, où il participe à un sommet des pays d’Asie du Sud-Est, avant de rencontrer lundi le président chinois Xi Jinping à Bali en marge du G20, Joe Biden a savouré sa victoire. “Je me sens bien et j’attends avec impatience les deux prochaines années”, a-t-il déclaré.

[...] Lire la suite sur Courrier international

Sur le même sujet :