États-Unis: défaite dans le Wyoming, Liz Cheney entend bien continuer son combat anti-Trump

Aux États-Unis, la républicaine Liz Cheney ne sera pas la prochaine élue du Wyoming à la Chambre des représentants. La vice-présidente de la commission spéciale du 6 janvier a été largement battue par son adversaire, soutenue par Donald Trump.

Avec notre correspondant à Washington, Guillaume Naudin

Le suspens n’aura pas duré bien longtemps. Peu après la fermeture des bureaux de vote, Liz Cheney est apparue dans son fief de Jackson Hole pour reconnaître sa défaite face à Harriet Hageman, qui bénéficiait du soutien de Donald Trump.

Liz Cheney explique qu’elle aurait pu facilement gagner cette primaire en endossant le mensonge de l’ancien président sur l’élection de 2020. Mais elle s’est refusée à le faire, devenant au contraire la porte-parole de ceux qui parmi les républicains s’opposent encore à Donald Trump malgré son emprise évidente sur le parti.

Membre de l'aile droite des Républicains

Fille de l'ancien vice-président, Dick Cheney, Liz Cheney fait partie de l'aile droite des Républicains. Élue il y a six ans à la Chambre des représentants, cette juriste a toujours défendu l'industrie des énergies fossiles du Wyoming ; elle est pro-armes et anti-avortement. Elle a soutenu les politiques de Donald Trump, jusqu'à l'assaut du Capitole du 6 janvier 2020. Une attaque contre la démocratie et la Constitution américaines dont Liz Cheney rend l'ex-président américain responsable.

Ensuite, elle cite l’exemple d’Abraham Lincoln, battu deux fois aux élections pour la chambre et le Sénat avant de remporter la plus grande des élections, la présidentielle et de sauver l’union.


Lire la suite sur RFI