États-Unis: le Covid-19 et un scandale industriel provoquent une crise du lait infantile

Les États-Unis connaissent depuis plusieurs mois une pénurie de lait pour bébé, causée par des problèmes d'approvisionnement et de main-d'œuvre liés au Covid-19, et aggravée par la fermeture, en février, d'une usine du fabricant Abbott dans le Michigan, pour insalubrité, ce qui a probablement entraîné la mort de deux nourrissons.

« Nous vous avons laissé tomber, nous sommes profondément désolés ». Le directeur exécutif d'Abbott Nutrition s'exprimait hier devant le Congrès américain lors d'une audition. « Cela prendra du temps pour regagner la confiance des familles », a-t-il ajouté.

La crise est telle que le président Joe Biden a annoncé, la semaine dernière, la mise en place d'un pont aérien et le recours à une loi datant de la guerre froide pour notamment importer du lait de l'étranger. Une première cargaison est arrivée dimanche, contenant plus de 31 tonnes du précieux breuvage.

L'usine de Sturgis est l'une des plus grandes usines de préparations pour nourrissons des États-Unis, y compris pour les laits spécialisés utilisés pour les enfants atteints de certaines conditions métaboliques ou allergiques.

« Contamination bactérienne »

Tout a commencé après la mort de deux nourrissons et une visite de l'agence américaine du médicament, la FDA dans l'usine d'Abbott, dans le Michigan, l'une des plus grandes usines de préparations pour bébés des États-Unis. Les résultats de l'inspection étaient choquants, a témoigné le patron de la FDA.


Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles