États-Unis : controverse autour d’aides réservées aux agriculteurs noirs

·1 min de lecture

La loi de relance économique de Joe Biden inclut 4 milliards pour aider les agriculteurs issus des minorités. L’idée est de compenser les discriminations dont ces paysans ont fait l’objet pendant des décennies, mais des agriculteurs blancs ont porté plainte pour discrimination.

Beaucoup plus que son prédécesseur démocrate Barack Obama, Joe Biden a tendance à aborder certains problèmes du point de vue de l’équité raciale, conformément à la nouvelle rhétorique qui a émergé à gauche pendant les années Trump et les manifestations antiracistes de l’été 2020.Dans un communiqué de la Maison Blanche, le plan de relance de 1 900 milliards de dollars de Biden est en partie décrit comme une façon de " promouvoir l’équité raciale ". En effet, puisque les Américains noirs, hispaniques et amérindiens sont en moyenne plus pauvres que les blancs, les mesures de redistribution qui bénéficient à tous les foyers modestes (notamment des chèques de 1 400 dollars) peuvent aussi être présentées comme des façons de lutter contre les inégalités raciales.Mais ce plan de relance, adopté par le Congrès en mars 2021, comporte aussi des aides ciblées, destinées uniquement aux personnes non blanches, en l’occurrence aux agriculteurs noirs. En effet, en vue de compenser les discriminations dont ont historiquement fait l’objet les paysans afro-américains, le ministre de l’Agriculture Tom Vilsack a prévu d’annuler les dettes d’environ 16 000 d’entre eux (ainsi que celles d’agriculteurs hispaniques...

Lire la suite sur Marianne

A lire aussi

"L'antisionisme, le nouveau combat des 'wokes' aux États-Unis"

Bob Dylan fête ses 80 ans : ses 5 chansons les plus marquantes

Émirats arabes unis-Israël : sauver les accords d’Abraham… malgré Benyamin Netanyahou

États-Unis : à gauche, une convergence entre Black Lives Matter et la cause palestinienne

États-Unis : en Caroline du Sud, la peine de mort par peloton d'exécution