États-Unis : Chicago en pleine deuxième vague de coronavirus

Dimanche 15 novembre au petit matin, dans la banlieue de Chicago, dans l'Illinois (États-Unis), se tient une interminable file d'attente en bord de route : les habitants arrivent de toute la ville pour se faire tester au coronavirus. Ils attendent parfois plus d'une heure pour passer le test, qui a lieu dans un immense hangar. À Chicago, le dépistage est gratuit : sept jours sur sept, les tests s'enchainent. Depuis quelques jours, Kevin Jacques, membre de l'"Illinois Covid testing project", sent la marée monter. "Tous les jours, on bat le record de la veille", indique-t-il. 523 000 cas dans l'Illinois depuis le début de la crise Chicago, troisième ville du pays, est en pleine deuxième vague de coronavirus. Sur la carte des États les plus touchés figure en effet l'Illinois, avec plus de 523 000 cas depuis le début de la crise sanitaire, dont 80 025 ces sept derniers jours et 10 000 rien qu'à Chicago. À partir de lundi 16 novembre, trois millions d'habitants seront invités à rester chez eux dès lors qu'ils ne vont ni au travail, ni à l'école.