États-Unis : le chaos au Capitole

À Washington (États-Unis), mercredi 6 janvier, les forces de sécurité sont acculées au Capitole. Les élus ont été évacués par la garde-nationale. L'histoire bascule peu avant 13 heures lorsque les partisans de Donald Trump franchissent un premier barrage. La révolte gagne des centaines d'individus déterminés, certains escaladent le bâtiment à mains nues. "Ce n'est pas une manifestation, c'est de l'insurrection" Un premier groupe de manifestants force la porte et gagne l'intérieur du Capitole. Certains manifestants prennent la pause, les pieds sur le bureau de Nancy Pelosi, présidente Démocrate de l'assemblée. Un coup de feu est tiré par la police. Une manifestante pro-Trump s'écroule. La jeune femme succombera à ses blessures quelques heures plus tard. "Ce n'est pas une manifestation, c'est de l'insurrection (...) je suis choqué et triste que notre pays qui a été si longtemps un phare de lumière et d'espoir pour la démocratie connaisse un moment si sombre", a déclaré Joe Biden.