États-Unis: un centre de vaccination perturbé par une manifestation à Los Angeles

H.G.
·1 min de lecture
Quelques dizaines de personnes ont brièvement perturbé le centre de vaccination installé au Dodger Stadium de Los Angeles le samedi 30 janvier 2021. - Capture d'écran Twitter - @Mikel_Jollett
Quelques dizaines de personnes ont brièvement perturbé le centre de vaccination installé au Dodger Stadium de Los Angeles le samedi 30 janvier 2021. - Capture d'écran Twitter - @Mikel_Jollett

Plusieurs dizaines de personnes ont brièvement perturbé le fonctionnement d'un centre de vaccination contre le coronavirus à Los Angeles, ont rapporté samedi des médias américains.

Les manifestants, qui brandissaient des pancartes anti-vaccin et réclamant la levée des confinements, se sont rassemblés à l'entrée du centre de vaccination, au Dodger Stadium, l'un des plus importants aux Etats-Unis, selon des publications sur les réseaux sociaux.

"Il semble qu'il n'y ait qu'une trentaine de manifestants au total. On ne sait pas pourquoi ils ont fermé l'ensemble de l'installation", a tweeté Mikel Jollet, un utilisateur des réseaux sociaux.

Brève fermeture du centre de vaccination

Le site a été fermé pendant près d'une heure, selon des médias citant des responsables des pompiers, mais la police de Los Angeles a démenti la fermeture du centre et assuré que tous les vaccins seraient distribués.

Les Etats-Unis comptent le plus grand nombre de cas et de morts du Covid-19 au monde. Plus de 26 millions de personnes y ont été infectées et 439.000 sont décédées, selon des chiffres de l'université Johns Hopkins samedi.

Le président américain Joe Biden a promis une accélération de la campagne de vaccination, avec 100 millions de doses injectées pendant ses 100 premiers jours de mandat.

Le comté de Los Angeles, où les cas de Covid-19 ont augmenté cet hiver, ne fait actuellement vacciner que les personnels de santé en première ligne et les personnes âgées d'au moins 65 ans. Même parmi ces groupes, les rendez-vous sont extrêmement difficiles à obtenir, les doses de vaccins de Pfizer-BioNTech et Moderna étant en nombre limité.

Article original publié sur BFMTV.com