États-Unis : le Capitole envahi, symbole d’un pays déchiré

Des manifestants pro-Trump ont envahi le Capitole à Washington (États-Unis), mercredi 6 janvier, n’hésitant pas à se confronter aux forces de police. Un mouvement spectaculaire et inattendu qui a surpris selon Angelle Kwemo, ex-conseillère parlementaire au Congrès américain : "La police du Capitole n’était pas vraiment préparée à gérer ce type d’avancée et de protestation plus ou moins violente." Un grand défi pour Joe Biden Les images d’une Amérique révoltée ont fait le tour du monde, montrant les très nombreuses divisions dans le pays, qui se sont accentuées lors des dernières années. "La vraie question à se poser, c’est qu’est-ce qu’il s’est passé dans le mental des Américains pour qu’on soit parti d’un idéal qui a produit Barack Obama à un autre idéal qui a produit un Donald Trump ? C’est ça la vraie question. C’est là où je pense que Biden aura la tâche vraiment difficile : de s’attarder à régler le problème des profondeurs, des racines même des indifférences, des inégalités qu'elles soient raciales ou économiques", juge Angelle Kwemo.