États-Unis: un candidat au poste de gouverneur du Michigan arrêté pour son rôle dans l'assaut sur le Capitole

Des manifestants lors de l'assaut du Capitole, le 6 janvier 2021 - Samuel Corum / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / Getty Images via AFP
Des manifestants lors de l'assaut du Capitole, le 6 janvier 2021 - Samuel Corum / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / Getty Images via AFP

Alors qu'une enquête parlementaire doit, dans les heures à venir, présenter ses premières conclusions en ce qui concerne le rôle de Donald Trump lors de l'assaut du Capitole le 6 janvier 2021, l'enquête se poursuit. Ce jeudi, un des candidats républicains au poste de gouverneur du Michigan a été interpellé à son domicile, selon des sources judiciaires.

Ryan Kelley, 40 ans, a été arrêté à Allendale, dans le nord des Etats-Unis, par des agents fédéraux munis d'un mandat d'arrêt et de perquisition, a déclaré une porte-parole du FBI.

Il fait face à des poursuites pour plusieurs délits: intrusion illégale, troubles à l'ordre public, violences et dégradations, ont précisé les services du procureur fédéral de Washington, qui supervise l'enquête tentaculaire sur l'attaque contre le siège du Congrès.

"Venez, C'est le moment! C'est la guerre!"

Le 6 janvier, plus d'un millier de partisans de Donald Trump avaient semé la violence et le chaos en son sein, au moment où les élus certifiaient la victoire du démocrate Joe Biden à la présidentielle.

Ryan Kelley était dans la foule, selon des documents judiciaires qui retracent, à l'aide de multiples photos et vidéos, son parcours pendant deux heures principalement sur l'esplanade et les marches du Capitole, où on le voit appeler d'autres protestataires à le suivre ou déplacer une barrière de sécurité. Dans une vidéo mise en ligne, il semble crier "Venez, C'est le moment! C'est la guerre!"

La police avait reçu des informations sur sa présence dès janvier 2021. Les raisons ayant conduit à son arrestation près d'un an et demi plus tard n'étaient pas claires jeudi.

Entre temps, cet agent immobilier, lié à une milice locale ayant notamment protesté contre le retrait de statues de généraux confédérés ou contre les restrictions anti-Covid, s'est lancé dans la course pour devenir gouverneur du Michigan.

Selon un sondage publié fin mai après l'invalidation d'autres candidatures, il était en tête des intentions de vote aux primaires républicaines du 2 août. Il était toutefois donné perdant face à la gouverneure démocrate sortante Gretchen Whitmer lors du scrutin du 8 novembre.

Depuis l'assaut, la police a procédé à plus de 840 interpellations. Une enquête parlementaire menée en parallèle cherche à établir le rôle joué par Donald Trump dans l'assaut.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles