États-Unis. Biden lance son ambitieuse “transition verte”

Courrier international (Paris)
·1 min de lecture

Mercredi 27 janvier, Joe Biden a signé une nouvelle pile de décrets présidentiels pour lancer l’ambitieuse “transition verte” des États-Unis, et réitéré sa promesse de créer des millions d’emplois “propres” pour les Américains.

Une semaine après sa prise de fonction, Joe Biden a détaillé ses mesures destinées à “créer des emplois dans l’énergie verte, promouvoir la justice environnementale et réintroduire le défi urgent du changement climatique dans la politique étrangère américaine”, résume Mother Jones.

Au rang des priorités, “un moratoire sur l’octroi de nouvelles concessions de forage de pétrole et de gaz dans les domaines fédéraux” et “le doublement de la production éolienne en mer d’ici à 2030”, précise le site.

Globalement, les décrets signés mercredi visent à réduire drastiquement la part des énergies fossiles aux États-Unis, où l’électricité est aujourd’hui produite à 61 % par le pétrole et le gaz, à 20 % par le nucléaire, et à 17 % par les énergies renouvelables. L’extraction et la consommation de pétrole, d’énergies fossiles représentent à elles seules près d’un quart des émissions de dioxyde de carbone du pays.

“Nous ne pouvons pas attendre un jour de plus”, a déclaré Joe Biden depuis la Maison-Blanche, selon l’agence AP. “Il est temps de passer à l’action”, a-t-il ajouté, assurant que ses décrets fourniraient à son gouvernement les armes nécessaires pour “affronter la menace existentielle du changement climatique”.

Des millions d’emplois

Pour le Los Angeles Times, les décisions adoptées mercredi constituent “un rejet radical de la politique de Trump” et “reflètent la façon dont le gouvernement

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :