États-Unis: la baisse du nombre de naissances serait-elle (en partie) liée à Netflix?

1 / 2

États-Unis: la baisse du nombre de naissances serait-elle (en partie) liée à Netflix?

S'endormir devant un épisode, être trop pris par une scène, vouloir rester concentré sur l'histoire... L'addiction aux plateformes de streaming pourrait avoir un lien avec la baisse du taux de natalité américain.

"Le streaming vidéo est-il responsable de la baisse du taux de fertilité des Américains?", se demande The Wall Street Journal. Dans un article mêlant témoignages de couples et avis scientifiques, le média américain met en avant la possibilité que la baisse du taux de fécondité aux États-Unis - soit le nombre d'enfants par femme - soit corrélé à l'explosion des visionnages sur les plateformes de streaming.

La proportion d'Américains n'ayant eu aucune relation sexuelle dernièrement a atteint un record en 2018, notamment chez les hommes de 18 à 29 ans. Selon des chiffres de l'institut General Social Survey fin mars, 28% des hommes interrogés ont déclaré ne pas avoir eu de relation sexuelle dans l'année écoulée, 18% des femmes. En parallèle, les chiffres de la natalité baissent chaque année. Environ 3,8 millions de bébés sont nés aux États-Unis en 2017, soit 100.000 de moins qu'en 2016.

La tentation des écrans

Plusieurs raisons sont avancées pour expliquer cette baisse continue, comme la crise économique, ou le fait que beaucoup de jeunes adultes vivent tard chez leurs parents. Mais dans une étude pour The Wall Street Journal, l'institut Survey Monkey souligne une autre raison potentielle. Selon son sondage, un adulte sur quatre en couple choisit de regarder une série plutôt que de se lancer dans une partie de jambes en l'air. Chez les Américains de 18 à 38 ans, ce pourcentage grimpe...

Lire la suite sur BFMTV.com

A lire aussi