États-Unis: augmentation du budget de la police pour lutter contre les départs

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Les fonds alloués à la police américaine avaient été baissés en 2020, à la suite des manifestations contre les violences policières qui ont suivi la mort de George Floyd. Cette année, la tendance est à nouveau renversée avec des augmentations de budget importantes, notamment pour lutter contre les départs de policiers.

Avec notre correspondante à New York, Loubna Anaki

C’était l’une des principales revendications des milliers de manifestants qui ont défilé dans les rues durant des mois en 2020 : réduire les budgets de la police pour investir auprès des communautés défavorisées et des organisations qui leur viennent en aide.

À New York, des centaines de personnes avaient campé devant la mairie pour mettre la pression sur le maire lors du vote du budget. Finalement, l’enveloppe accordée au NYPD avait été réduite d’un milliard de dollars.

Des décisions similaires avaient été adoptées à Minneapolis, Dallas ou encore Los Angeles.

Cette année, les choses sont différentes. Un peu partout, les montants accordés à la police ont été augmentés, remis à leur niveau initial ou même au-delà : 200 000 dollars de plus à New York, par exemple.

Des décisions dues notamment à la hausse de la criminalité enregistrée un peu partout dans le pays. Mais aussi aux nombreux départs qui touchent les rangs des policiers.

Une récente étude publiée par le quotidien The New York Times explique que les départs à la retraite ont augmenté de 45% et les démissions de 20%.

Dans le Vermont, la ville de Burlington va jusqu’à offrir des primes de 10 000 dollars pour encourager les policiers à rester. Interrogés sur les raisons de ces départs, certains policiers expliquent être fatigués de la pression et de l’image négative attribuée à la police américaine ces deux dernières années.

► Grand reportage : Après George Floyd, une autre police est-elle possible aux États-Unis ?

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles