Fusillade dans l'Oklahoma : le tireur visait son médecin

Une semaine après la tuerie de l'école Robb à Uvalde, dans le Texas, une nouvelle fusillade a eu lieu sur le campus d'un hôpital, à Tulsa, dans l'Oklahoma. (image d'illustration)
Une semaine après la tuerie de l'école Robb à Uvalde, dans le Texas, une nouvelle fusillade a eu lieu sur le campus d'un hôpital, à Tulsa, dans l'Oklahoma. (image d'illustration)

Les États-Unis à nouveau endeuillés par une tragique attaque. Un homme a tué quatre personnes avant de se suicider, au cours d'une fusillade perpétrée mercredi 1er juin sur le site d'un hôpital à Tulsa, dans l'Oklahoma. La police locale a annoncé jeudi que l'assaillant visait le médecin qui l'avait opéré du dos et qu'il jugeait responsable de ses douleurs. En plus de son médecin, le tireur a tué un autre médecin, une réceptionniste, un patient et a blessé d'autres personnes avant de se suicider, ont précisé les forces de l'ordre lors d'une conférence de presse. Michael Louis avait été opéré du dos par le Dr Preston Phillips le 19 mai.

Michael Louis était entré dans l'hôpital Saint Francis mercredi avec une arme de poing et un fusil semi-automatique, dernière tuerie en date dans un pays encore marqué par le massacre dans une école primaire d'Uvalde. Les policiers ont trouvé sur lui une lettre « qui indiquait clairement qu'il était venu avec l'intention de tuer le Dr Phillips et toute personne se trouvant sur son chemin », a expliqué Wendell Franklin, chef de la police de Tulsa.

Mercredi après-midi, avant de se rendre à l'hôpital, le suspect avait acheté un fusil semi-automatique « de type AR-15 ». Les autorités de la deuxième plus grande ville de l'Oklahoma sont immédiatement intervenues à 16 h 56 (21 h 56, heure française) après un appel signalant la présence d'un homme armé dans l'enceinte de l'hôpital Saint Francis, et se sont dirigées vers le deuxième éta [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles