États-Unis: au moins dix morts dans une tuerie à Buffalo qualifiée de crime raciste

Une nouvelle fusillade mortelle aux Etats-Unis, cette fois à Buffalo. 10 personnes ont été tuées et 3 autres blessées. La plupart des victimes sont afro-américaines. Les autorités parlent d’un crime raciste, d'extrémisme et de terrorisme intérieur.

Avec notre correspondante à New York, Loubna Anaki

La fusillade a eu lieu en début d'après-midi sur une zone commerciale de Buffalo. Le tireur, un homme blanc de 18 ans a d’abord ouvert le feu sur 4 personnes sur le parking avant de pénétrer dans un supermarché et de tirer sur les employés et les clients.

« Le tireur était lourdement armé, il avait une tenue militaire, un casque militaire et portait une caméra pour diffuser en direct ce qu’il faisait. L’un des agents de sécurité a ouvert le feu à plusieurs reprises sur le suspect, mais comme ce dernier avait un gros gilet pare-balles, ça ne l’a pas arrêté. »

Cet agent de sécurité figure parmi les 10 personnes abattues. Les autorités estiment que le jeune homme a bien préparé son acte. Il aurait publié un manifeste sur internet détaillant son projet et aurait diffusé une partie de l’attaque en direct avant que la police n’arrive sur les lieux et l’interpelle.

« Le mal incarné »

Pour les enquêteurs, il ne fait aucun doute que cette fusillade est à motivation raciale : « C’est le mal incarné ! Il s’agit là clairement d’un crime motivé par la haine. »

Le tireur a été présenté à un juge cette nuit et sera maintenu en détention jusqu’à son procès. Il risque la prison à vie. Et à la suite de cette fusillade, les autorités de New York ont fait savoir que, par précaution, la sécurité sera renforcée autour de certains bâtiments comme les lieux de prières fréquentés par les minorités.

►À lire aussi : Aux États-Unis, explosion du nombre d'homicides par armes à feu en 2020

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles