États-Unis: au moins 35 morts après des inondations "dévastatrices" dans le Kentucky

Inondations dans le Kentucky, le 28 juillet 2022 - LEANDRO LOZADA / AFP

Le président Joe Biden a décrété l'état de "catastrophe naturelle" et débloqué des renforts fédéraux dans cet État du Sud-Est.

Le bilan encore provisoire des inondations dévastatrices dans le Kentucky est monté à 35 morts et les intempéries se poursuivent, a dit ce lundi le gouverneur de cet État du sud-est américain.

"Aujourd'hui, nous aurons encore un jour dangereux en termes de météo pour l'est du Kentucky, avec davantage de pluie attendue dans la région jusqu'à ce soir", a-t-il averti.

Des recherches qui vont durer des semaines

"Des crues soudaines isolées et des vents destructeurs sont possibles, et nous exhortons les personnes se trouvant dans les zones durement touchées à chercher un abri sur un terrain plus élevé", a ajouté le responsable, qui a ordonné la mise en berne des drapeaux dans les bâtiments étatiques.

"Comme si la situation n'était pas assez difficile pour les habitants de cette région, ils ont de la pluie en ce moment", a-t-il insisté lors d'un point de presse.

Ces inondations, qui ont commencé la semaine dernière et sont parmi les plus graves ayant jamais frappé le Kentucky, ont transformé certaines routes en rivières, emporté des ponts et balayé des maisons dans l'une des régions les plus défavorisées du pays.

Les dégâts causés aux antennes de téléphonie mobile ont compliqué les secours et l'estimation du nombre de morts et de disparus. Dimanche, le gouverneur avait affirmé que des corps allaient être retrouvés "pendant des semaines, dont beaucoup auront été emportés sur des centaines de mètres".

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Inondations dans le Kentucky : bilan provisoire de 26 morts et 37 disparus

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles