États-Unis : un an après les violences au Capitole, le traumatisme toujours bien présent

·1 min de lecture

C’était il y a un an. Le 6 janvier 2021, des manifestants pro-Trump ont envahi le Capitole à Washington pour tenter d’empêcher la certification des résultats de la présidentielle et la victoire de Joe Biden , faisant ainsi vaciller la démocratie américaine. Mais 12 mois plus tard, alors que l'enquête se poursuit et que les condamnations pleuvent, le traumatisme est toujours présent pour les habitants de la capitale fédérale. Reportage à Washington, où le correspondant d'Europe 1 sur place les a rencontrés.

>> Retrouvez la matinale du jour en replay et en podcast ici

La crainte d'un retour au pouvoir des Républicains

Sur les pentes du Capitole, les enfants et leur luge ont remplacé les émeutiers. Marc est venu profiter de la neige avec ses deux garçons. Il se souvient de sa sidération devant les chaînes d'information. "J'ai regardé tous ces événements à la télévision. C'est l'une des pires journées dont je me souvienne. C'était une tentative de coup d'Etat. Je ne sais pas comment on peut donner un autre nom à ce qui s'est passé l'an dernier", affirme-t-il.

EN IMAGES - Intrusion des pro-Trump au Capitole : retour sur une journée qui a ébranlé la démocratie américaine

Hélène vit à quelques rues du Capitole. Un an après l'attaque, elle estime quant à elle que les plaies du 6 janvier sont bien loin d'être cicatrisées. "En tant que pays, on ne s'est même pas mis d'accord sur ce qu'il s'est passé ce jour-là. Je suis très inquiète parce que les bonnes informations éch...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles