États-Unis: accusé de gestes déplacés, le sénateur Al Franken va démissionner

LExpress.fr
32 des 48 démocrates du Sénat avaient appelé à la démission de cet ancien humoriste à cause de son comportement avec les femmes.

Fin de partie pour le sénateur démocrate du Minnesota Al Franken. Dans un discours, il vient d'annoncer qu'il renonçait à son mandat, comme le lui demandaient 32 de ses 48 collègues démocrates. "J'annonce aujourd'hui que dans les prochaines semaines, je démissionnerai du Sénat", a déclaré l'ancien humoriste.  

"Nous, les élus, devons être irréprochables"

Hier mercredi, une septième femme l'a accusé d'avoir eu un comportement inadéquat, en tentant de l'embrasser de force.Cette agression sexuelle révélée par Politico aurait eu lieu en 2006, avant son élection au Sénat. Mais c'est en tant que sénateur qu'il a été accusé de gestes déplacés sur plusieurs femmes. "Ça suffit", a plaidé la sénatrice Kirsten Gillibrand. "C'est une erreur de faire la différence entre agression sexuelle, harcèlement sexuel ou geste déplacé. Il faut tracer une ligne rouge, et dire qu'aucun de ces comportements n'est acceptable". "Et nous, les élus, devons être irréprochables", a-t-elle martelé. 

Avant son élection 2008, Al Franken fut l'une des stars de l'émission culte Saturday Night Live dans les années 1970 et 1980, avant de continuer une carrière d'humoriste, de scénariste et d'animateur radio. Dans ces habits de pitre, il avait notamment tenté d'embrasser de force l'une de ses partenaires sur scène, lors d'une tournée auprès des troupes américaines à l'étranger. 

Al Franken n'a pas nié la plupart des faits qui lui sont reprochés. Il a multiplié les actes de contrition depuis les premières accusations, il y a trois semaines, et accepté de coopérer avec l'enquête lancée par la commission éthique du Sénat, qui pouvait le réprimander ou l'exclure. Mais ses collègues n'ont pas voulu attendre les conclusions de cette procédure. 

Newt Gingrich lui apporte son soutien

Certains, comme l'ancien président républicain de la Chambre Newt Gingrich, s'inquiètent d'une telle précipitation. "1 053 205 électeurs du Minnesota l'ont élu au Sénat en 2014, et 30 sénateurs autoproclamés "purs" veulent le pousser dehors....Lire la suite sur L'Express.fr

États-Unis: accusé de gestes déplacés, le sénateur Al Franken va démissionner

Le Time distingue celles et ceux qui ont "brisé le silence" personnalités de l'année

La figure de la Silicon Valley Shervin Pishevar accusée d'agressions sexuelles

Harcèlement, sexisme: Frédérique Vidal veut créer des cellules d'écoute à la fac

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages