États-Unis: un accord a minima entre sénateurs pour un contrôle accru sur les armes à feu

Aux États-Unis, des sénateurs se sont entendus sur de nouvelles mesures pour le contrôle des armes à feu. Un accord entre républicains et démocrates qui doit encore être approuvé par le Congrès, et qui reste en deçà des réformes demandées depuis les fusillades de Buffalo et d'Uvalde.

Avec notre correspondante à New York, Loubna Anaki

C'est un accord faute de mieux. Après des semaines de négociations, dix républicains et dix démocrates ont présenté une liste de propositions susceptibles d'obtenir les votes nécessaires dans les deux chambres du Congrès.

Le texte prévoit d'augmenter le budget attribué à la santé mentale et de renforcer la sécurité dans les écoles. Il prévoit également de renforcer les lois qui permettent de confisquer les armes d'une personne jugée dangereuse pour la société et pour elle-même.

Des mesures bien loin de ce que réclament Joe Biden, la majorité des élus démocrates et les associations de lutte contre les violences par armes à feu. Dans le texte proposé, pas d'interdiction de vente de fusils d'assaut, pas d'interdiction de vente d'armes au moins de 21 ans.

« La proposition ne fait pas ce qui doit être fait », a reconnu le président américain dans un communiqué, avant d'ajouter qu'il s'agissait tout de même d'un pas important dans la bonne direction.

Si ce texte est adopté par le Congrès, il s'agirait de la première législation sur le contrôle des armes à feu depuis 28 ans.

►À relire : Aux États-Unis, face à la question du contrôle des armes, l’État de Géorgie reste divisé


Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles