États-Unis: accord au Congrès sur un plan de soutien à l'économie de 900 milliards de dollars

·2 min de lecture

Un accord a été trouvé dimanche 20 décembre au Congrès américain entre démocrates et républicains pour voter un nouveau plan de soutien à l'économie, qui était en négociations depuis l'été, a annoncé le chef républicain du Sénat, Mitch McConnell.

Républicains et démocrates saluent depuis samedi cette aide de 900 milliards de dollars, qualifiée de vitale pour l’économie américaine et pour des millions d’Américains en difficulté. Cet accord sur un troisième plan d'aide était très attendu et il aura fallu sept mois aux membres du Congrès pour se mettre d'accord, rappelle notre correspondante à New York, Loubna Anaki.

« Nous pouvons enfin dire ce que notre nation a besoin d'entendre depuis longtemps. Davantage d'aide (économique) est en route », a déclaré Mitch McConnell devant le Sénat dimanche, faisant allusion à un plan de 900 milliards de dollars. « Les quatre dirigeants au Sénat et à la Chambre (des représentants) ont finalisé un accord », a-t-il ajouté.

Chuck Schumer, le chef de la minorité démocrate du Sénat, a déclaré que le projet de loi devrait obtenir suffisamment de votes au Congrès pour être adopté.

300 milliards pour les petits commerces et restaurateurs

Face à des millions d'Américains ayant perdu leur emploi et d'autres continuant de perdre le leur, « ce programme renouvellera et prolongera un certain nombre de prestations chômage fédérales importantes qui ont aidé les familles à rester à flot », a également commenté Mitch McConnell.

Concrètement, ce projet prévoit notamment un chèque de 600 dollars pour les familles les plus vulnérables et 25 milliards de dollars en aide au logement pour éviter les expulsions. Près de 300 milliards devraient aller aux propriétaires de petits commerces ou restaurateurs. Les démocrates, qui souhaitaient également une aide importante pour les États ont dû revoir leurs attentes à la baisse face au blocage des Républicains, même si 100 milliards de dollars devraient tout de même servir à financer les transports publics ou encore les écoles.

Coopération des deux chambres

Le chef républicain du Sénat a enfin précisé que le texte devait désormais être finalisé en évitant « tout obstacle de dernière minute » et en coopérant « pour faire passer cette législation dans les deux chambres ». « Ce plan est loin d’être parfait, a-t-il souligné. Nos collègues républicains ont bloqué beaucoup de choses. Mais ça reste une aide vitale pour que les familles américaines survivent à la tempête. »

Le vote pourrait avoir lieu dès ce lundi. Républicains et démocrates tentaient depuis plusieurs mois de s'accorder sur un troisième plan de relance. Le Congrès a déjà voté cette année 3 000 milliards de dollars d'aides face à la crise sanitaire.