États-Unis: 11 sénateurs républicains s'opposeront à la certification de la victoire de Biden

·2 min de lecture

Onze élus républicains du Sénat ont annoncé ce samedi 2 janvier qu'ils s'opposeraient à la certification par le Congrès américain du résultat de l'élection présidentielle la semaine prochaine, une ultime tentative qui pourrait retarder la confirmation de la victoire de Joe Biden, mais pas l'empêcher.

Jusqu'à présent, seul un sénateur, Josh Hawley, avait fait part de son intention de contester la victoire du président élu Joe Biden mercredi, une démarche rare qui risque d'exposer les lignes de fracture au sein du parti républicain. « Le Congrès devrait immédiatement nommer une commission électorale, avec une pleine autorité pour enquêter » sur de possibles « fraudes électorales », ont affirmé dans un communiqué les onze élus de la chambre haute, faisant écho aux allégations non fondées martelées par Donald Trump depuis deux mois.

Cette commission devra « conduire un audit d'urgence de 10 jours sur les résultats dans les États » où les deux candidats étaient au coude à coude, ont demandé ces élus, emmenés par l'influent sénateur du Texas Ted Cruz. Si cet audit n'a pas lieu, « nous voterons le 6 janvier pour rejeter les électeurs des États disputés », ont-ils ajouté.

Aux États-Unis, le locataire de la Maison Blanche est choisi au suffrage universel indirect, et le collège électoral a entériné le 14 décembre la victoire de Joe Biden, avec 306 grands électeurs contre 232 à Donald Trump. La Chambre et le Sénat doivent se réunir mercredi pour certifier ces résultats, une procédure qui relève d'ordinaire d'une simple formalité. Mais le président sortant refuse toujours de reconnaître sa défaite, et a enjoint ses partisans à se rassembler à Washington ce jour-là.

Pas assez de voix pour que la démarche aboutisse

À la Chambre des représentants, à majorité démocrate, plus d'une centaine d'élus républicains prévoient de voter contre la certification, selon CNN. Mais à la Chambre comme au Sénat, il n'y aura pas assez de voix pour que leur démarche aboutisse. « Nous ne sommes pas naïfs. Nous nous attendons à ce que la majorité, si ce n'est tous les démocrates, et peut-être plus que quelques républicains, votent autrement », ont eux-mêmes reconnus les onze sénateurs dans leur communiqué.

Donald Trump a régulièrement exhorté les élus républicains à le soutenir dans sa croisade pour contester les résultats de l'élection présidentielle de novembre. Celle-ci a totalement échoué dans les tribunaux. Un nouveau recours en justice, mené par l'élu républicain Louie Gohmert, a été rejeté vendredi au Texas faute d'éléments suffisants. Sa plainte visait à démontrer que le vice-président Mike Pence, qui présidera la séance du Congrès le 6 janvier, pouvait lui-même déclarer les résultats invalides dans certains États.

(Avec AFP)